Kellogg's « Origins » un programme mondial pour une agriculture durable

Kelloggs Origins Depuis de nombreuses années, notre programme « Kellogg’s Origins », développé dans le monde en collaboration avec nos fournisseurs, nos agriculteurs, des scientifiques et des ONG spécialisées, encourage des pratiques durables. Notre objectif est d’augmenter la qualité des cultures, d’obtenir des résultats sur le plan de la préservation environnementale et d’avoir un impact positif sur la qualité de vie des agriculteurs. Les projets sont nombreux et concernent l’ensemble de nos matières premières. Aujourd’hui, plus de 40 projets sont actifs et plus de 300 000 agriculteurs y participent. Notre ambition est d’atteindre 500 000 agriculteurs d’ici 2030. En Europe, nous travaillons au développement d’un programme « Origins » pour le riz et le blé. Nous travaillons avec des agriculteurs européens afin de réduire leur impact environnemental et d’améliorer leur performance économique.

En Espagne et en Italie, le programme "Origins" est un soutien essentiel pour la culture du riz. Dans le Delta de l’Ebre, la production de riz peut être inférieure à celles d’autres régions productrices du pays, en partie à cause de la salinité du sol, les maladies des plantes et les parasites des cultures. Depuis 2013, avec notre programme, nous aidons 68 agriculteurs de cette région à améliorer leurs sols et à protéger leurs cultures grâce à diverses pratiques agronomiques innovantes tout en préservant la biodiversité. Nous avons par exemple aidé les agriculteurs espagnols à installer des habitats naturels pour les insectes afin de favoriser la pollinisation naturelle de certaines plantes. Selon une démarche similaire, en Italie, depuis 2014, notre programme apporte également son soutien à une vingtaine de producteurs de riz. Depuis 2019, le programme se concentre davantage sur les aspects environnementaux.

Avec le programme « Origins » les producteurs de blé comme au Royaume-Uni sont accompagnés pour sélectionner des variétés plus résistantes et développer des méthodes de culture qui permettent de réduire l’utilisation d’intrants. Chaque année, ce sont 30 000 tonnes de blé qui sont récoltées. 5 000 hectares sont plantés en moyenne par an, soit l’équivalent de 10 000 terrains de football et sur chaque hectare on observe en moyenne 1 000 coccinelles.